Introduction

Introduction : soutien des Ministres belges de l’Agenda Digital

Toute le monde veut aller de l’avant. Vous le voulez, votre voisin le veut et nous aussi. Le besoin de progrès social et économique fait partie intégrante de la condition humaine. Il est aussi vieux que le monde. C’est le dénominateur commun entre les étudiants, les travailleurs, les pensionnés et les chefs d’entreprises.

Nous souhaitons tous des soins de santé meilleurs et abordables, des solutions pour les changements climatiques, plus d’opportunités d’emplois, plus de pouvoir d’achat et des choses plus ordinaires, comme moins de temps perdu dans le trafic. Nous voulons améliorer notre qualité de vie et celle de nos enfants. La curiosité, l’innovation, l’acquisition de nouvelles compétences ont toujours été nos points forts ; utilisons-les !

Voilà ce qui rend notre époque passionnante. Nous pensons qu’une des clés du progrès social est le progrès technologique, dont le principal moteur est aujourd’hui l’intelligence artificielle (IA). L’IA pourra nous aider à anticiper l’apparition de pathologies, diminuer la consommation d’énergie, transformer les emplois ennuyeux et les rendre plus intéressants, réduire les coûts d’un grand nombre de produits et mieux gérer notre trafic. Mais le plus important c’est que cette technologie permettra de libérer du temps pour des choses qui nous nous caractérisent en tant qu’humains, comme la famille et la créativité ou tout simplement la recherche du bonheur.

Si nous voulons cueillir les fruits que l’IA peut nous offrir, il y a encore du pain sur la planche. Notre pays est un pionnier dans ce domaine depuis des décennies. Certes, ces connaissances et cette énergie sont toujours présentes, mais de nombreux pays réalisent déjà des investissements substantiels et nous risquons de nous trouver à la traîne. Il est temps de faire preuve de courage et d’ambition, de tous se réunir et de préparer notre pays à un avenir inévitablement numérique. À nous de développer les initiatives locales et de leur donner de l’ampleur, de positionner la Belgique sur le plan international. Telle est la finalité de la coalition « AI 4 Belgium » ; pour inciter notre pays à saisir cette opportunité. Cette coalition est ouverte à tous ceux qui veulent construire un avenir meilleur pour la Belgique.

Nous sommes fiers que les premiers membres de cette coalition soient déjà des leaders engagés dans l’IA en Belgique. C’est une équipe multidisciplinaire, qui présente un large spectre de d’expériences et de convictions politiques. Malgré cette diversité (ou peut être grâce à elle), cette équipe a su proposer un plan concret sur l’IA pour tous les niveaux de pouvoirs belges. Le fait que ces acteurs aient atteint un tel degré de consensus sur les actions nécessaires prouve la nécessité de prendre des mesures sans tarder.

Nous posons ainsi le premier jalon d’une stratégie officielle et ambitieuse pour la Belgique en matière d’intelligence artificielle. Et il appartiendra aussi au prochain gouvernement d’affirmer cette ambition et de concrétiser ces recommandations, ensemble.

Philippe De Backer & Alexander De Croo